SWL ou écouteur, c'est quoi ?

Toutes les informations utiles pour commencer

Et si nous parlions un peu des SWLs...

devenir radio ecouteurLes SWLs (abréviation Anglaise de Short-Waves-Listener) aussi appelés "écouteurs" sont des passionnés de radio au même titre que les radioamateurs et les amateurs radio. Leur spécificité réside dans le fait qu'ils ne prennent jamais le micro, ils ne font qu'écouter ! Ils écoutent tous ce qui peut transiter sur le spectre radio, des plus courtes fréquences aux plus longues (bandes radioamateurs, cibi, aviation, météo, etc...). Certains d'entre eux ont des compétences proches de celles des radioamateurs puisque pour accéder à des conditions d'écoutes optimales, il faut avoir approximativement les mêmes compétences.


Comment devenir SWL ?

Pour commencer, il est important se signaler que n'importe qui peut devenir écouteur ou SWL. Il n'y a besoin d'aucune autorisation préalable ni d'aucune licence ou autres diplômes. Aujourd'hui, avec l'avènement de la technologie SDR, vous n'êtes plus obligé d'investir dans des récepteurs onéreux puisqu'il est possible de commencer l'écoute via son ordinateur pour quelques dizaines d'euros en investissant dans une petite clé RTL-SDR de ce type. je vous conseille tout de même d'y adjoindre un petit LNA (préampli de réception) comme celui là et de remplacer la petite antenne fournie dans le Pack initial par une antenne de fabrication OM plus performante ou une antenne du commerce + pour les bande HF un long fil ou une G5RV par exemple. Téléchargez gratuitement le logiciel SDR SHARP et avec l'aide de quelques tutoriels vidéos comme celui-ci et celui là que vous trouverez sur Youtube, vous serez alors prêt pour partir à la découverte de la planète SWL. Si vous désirez démarrer avec un système SDR un peu plus performant, vous pouvez investir dans un SDRPLAY RSP1 ou 2 avec le logiciel SDRUNO mais c'est un peu plus cher.

 

airspy sdrsharp

Commencer avec  la technologie SDR

 

 

Démarrer avec les WebSDR...

Si vous désirez écouter ce qui se passe sur le spectre radio pour 0€, c'est possible. Il y a les WebSDR. Ce n'est plus vraiment de la radio à votre niveau mais vous écouterez bien des radio-fréquences. Dans ce cas, vous n'aurez besoin que de votre ordinateur et d'une liste de WebSDR. Vous trouverez parmis les modules sur la droite de cette page une liste non exostive de WebSDR. Certain retransmettent les bandes HF, d'autre VHF, etc ...

Un WebSDR c'est d'abord un passioné de radio qui retransmet via un serveur sur le Web, l'activité radio reçue sur sa station radio.

Il faut savoir que derrière tous WebSDR se cache un OM ou un Club Radio ou une Université. Si leur activité radio se déroule en HF, vous tomberez sur un WebSDR orienté HF. Si ils sont portés sur les bandes VHF, vous accéderez à un WebSDR orienté VHF, etc ... L'implantation de ces passionés de radio sur la planète aura bien entendu également des répercutions sur ce que vous pourrez écouter sur le WebSDR. Un WebSDR sur les bandes HF en Russie, ne retransmettra pas la même activité qu'un Web SDR se trouvant aux Etats Unis.

Il faut concevoir également que ces retransmissions sur le Web sont totalement bénévoles. Ceci explique que soudainement un WebSDR puisse disparraître de la toile pour différentes raisons (casse matériel côté OM, l'OM n'est pas chez lui durant une période de vacances par exemple ou il n'a plus envie de laisser tourner son matériel en réception 24h/24h ou est obligé de le couper car il a besoin de pouvoir passer en émisssion, etc ...).

Quoiqu'il en soit, même si ce système a de nombreuses limites, le WebSDR est certainement la manière la plus simple et la moins honéreuse de s'intéresser au spectre des radio-fréquences.

 

Pour la petite histoire

En 1923, 2 décrets obligent la déclaration des récepteurs d'ondes radio. A cette époque, très rares sont ceux qui possèdent un récepteur radio chez eux. A partir  de 1933 les utilisteurs de récepteurs sont obligés de les déclarer dans les trente jours suivant la date d'acquisition. En payant cette redevance ils obtiennent une carte d’auditeur délivrée par l'administration des P.T.T. Ce système diparaît à la fin des années 60 (il y avait alors un récepteur radio dans chaque foyer).

- De 1961 à 1970, c'est le REF (Réseau des Emetteurs Français) qui délivre les indicatifs aux écouteurs. Après avoir prix leur adhésion, ils vont pouvoir s'identifier avec leur numéro de membre du REF (exemple : REF-6491).

qsl swl ref

Premiers identifiants format  au format REF-XXXX

 

- De 1971 à 1981, c'est la DTRE (Centre de Gestion des Radiotélécommunications) située à Noiseau (94880) qui délivre les premiers indicatifs d'écouteurs sous la forme FExxxx (par exemple FE1633). Début 80, elle arrêtera de délivrer ce type d'identifiants.

qsl swl ref 02

Identifiants format  au format FExxxx

 

- De 1981 à 1987 les anciens continuent à utiliser leur indicatif FExxxx, tandis que les nouveaux SWLs utilisent leur numéro d'adhérent au REF, comme dans les années 60.

- Dès 1987, la DTRE va de nouveau fournir des indicatifs aux écouteurs sous la forme F11ABC (F11+3 lettres).

- En 1990 le CSA (Centre de Gestion des Réseaux Privés, lui aussi sur Noiseau) remplace la DTRE et prend en charge la gestion des indicatifs SWL.
Le 29 Décembre 1990 une nouvelle loi déclare que l'écoute des bandes du service amateur est désormais totalement libre. Les écouteurs n'ont donc plus besoin ni d'autorisations ni d'indicatifs. La DGPT (Direction Générale des Postes et Télécommunications) Sous tutelle du Ministère de l'Industrie, (l'autorité de tutelle du service amateur), indique qu’elle ne délivrera plus d’autorisations administratives pour l’utilisation d’une station de réception destinée à l’écoute des émissions du Service Amateur
.

- 12 septembre 1991 : la DGPT parlemente avec les associations et accepte que les écouteurs des bandes du service amateur puissent utiliser un "code d’identification" qui sera constitué de la lettre F-xxxxx (par exemple : F-11217), afin de ne pas aller à l'encontre des règles de composition des indicatifs d’émissions des radioamateurs, inscrites dans le Règlement international des Radiocommunications.
- 12 octobre 1991 : Les Associations radioamateurs et SWLs comme 
Amitié Radio, AIR, le REF, UNIRAF ou encore l'URC, mettent en place une convention provisoire donnant naissance au CGRE (Centre de Gestion des Radioamateurs Ecouteurs), un regroupement sans structure légale ayant comme siège social la "Maison des Radioamateurs de Tours". Elles confient au directeur du REF la responsabilité de ce centre de gestion. Les indicatifs sont alors délivrés pour une période de cinq ans.

 

qsl swl ref 03

Identifiants SWLs  plus récents

 

- En 1992, la DGPT demande au CGRE de changer de nom. Elle le trouve trop similaire à celui du CGR (Centre de Gestion des Radiocommunications).  Il sera donc changé en CNERA (Commission Nationale des Ecouteurs de bandes RadioAmateurs).

- 1995 : c'est la cissure. L'association REF-Union se sépare des autres en créant la CNERA (Commission Nationale des Ecouteurs de bandes RAdioamateurs) le 9 mars. Elle délivre des indicatifs aux SWLs et des cartes d'écoutes des émissions du service radioamateur.
Les autres associations restent ensemble et créent dès le lendemain le CNERA (Conseil National des Ecouteurs de bandes RadioAmateurs). Il remplace l’ancien groupement et le met en règle en adoptant le statut d'une association loi 1901.

- Fin 2000, le CNERA disparait. Les associations le constituant se séparent en concervant chacune la possibilité de délivrer des indicatifs d'écoutes.

 

Alors ajourd'hui, comment obtenir un indicatif SWL ? 

Question qui m'a régulièrement été posée à chaque fois que j'ai abordé le sujet des SWL sur ce site. Voici donc, les associations auxquelles vous pouvez vous adresser pour obtenir un indicatif SWL en 2018 :

- Le REF (Réseau des émetteurs Français) propose des indicatifs du type : F-10xxx

- l'URC (Union des Radio Club) propose des indicatifs du type : F-20xxx

- L'ANRPFD (Association Nationale des Radioamateurs pour la Promotion, la Formation et le Développement du Radioamateurisme) propose des indicatifs du type : F-70xxx

- Le RAF (RAdioamateurs France) propose des indicatifs du type : F-80xxx

une association internationale de SWL, SWARL (Shortwave Amateur Radio Listening) a été créée en 2002. Elle délivre gratuitement et sans adhésion, des identifiants SWLs sur Internet. Ceux de  la France sont sous la forme : FxxxxSWL.

Les identifiants d'écouteurs ont pour but la reconnaissance des SWLs par la communauté radioamateur en permettant les échanges de QSLs entre radioamateur et écouteurs. Ils n'accordent aucun droit à leurs détenteurs et, contrairement aux anciens indicatifs, ils n'ont aucun caractère officiel. Pour faire simple aujourd'hui n'importe qui peut créer un ou des indicatifs SWLs. Et si le petit radioscope illustré proposait des indicatifs SWLs ? Hi...

 

 

- The SWLing Post

 - Passion-radio

- DX RADIO SWL

- SWLing

- SWL ERIC AMATEUR RADIO

- SWL - Shortwave Listening

 

 

 

HIGH FREQUENCY (HF)

ondes décamétriques / de 3 Mhz à 30 MHz / de 100 m à 10 m

3155 à 3400 kHz Correction auditive
3230 à 3400 kHz Detection antivol
3500 à 3800 kHz Trafic amateur
5,000 à 26,000 MHz Radiodiffusion OC
6,765 à 6,795 MHz Appareils faible portée non spécifiques 
7,000 à 7,100 MHz Trafic amateur
7,400 à 8,800 MHz Detection antivol
14,000 à 14,350 MHz Trafic amateur
18,068 à 18,168 MHz Trafic amateur
21,000 à 21,450 MHz Trafic amateur
24,890 à 24,990 MHz Trafic amateur
26,300 à 26,500 MHz Téléphones sans fils agréés
26,600 à 26,880 MHz Radiomessagerie sur site
26,957 à 27,283 MHz Modélisme
26,965 à 27,405 MHz CB bande C
27,095 MHz Eurobalise
27,120 MHz Appareils faible portée non spécifiques
28,000 à 29,700 MHz Trafic amateur bande des "10 mètres"
29,700 à 30,525 MHz Usage militaire

.

VERY HIGH FREQUENCY (VHF)

ondes métriques / de 30 Mhz à 300 MHz, de 10 m à 1 m

30,525 à 32,125 MHz Réseaux privés
30,750 à 32,075 MHz Appareils faible portée non spécifiques
31,300 MHz Radiomessagerie sur site
32,125 à 32,500 MHz Usage militaire
32,500 à 33,700 MHz Réseaux privés
32,800 MHz Microphones sans fils
33,000 à 34,850 MHz Usage militaire
34,850 à 36,200 MHz Réseaux privés
36,200 à 36,400 MHz Microphones sans fils
36,400 à 37,500 MHz Usage militaire
37,500 à 38,250 MHz Radio-astronomie
39,000 à 40,600 MHz Réseaux privés
40,660 à 40,700 MHz Appareils faible portée non spécifiques
40,995 à 41,105 MHz Aéromodélisme
41,100 à 41,200 MHz Modélisme
41,205 à 41,245 MHz Téléalarme pour personnes âgées jusqu'au 31/12/2005
41,310 à 41,475 MHz Téléphones sans fils
47,000 à 47,120 MHz Réseaux privés
47,400 à 47,600 MHz Réseaux privés en région parisienne seulement
47,600 à 47,700 MHz Réseaux privés
50,200 MHz Liaison vidéo sol-train, en région parisienne
50,200 à 51,200 MHz Trafic amateur
55,750 à 63,750 MHz Télévision bande I
56,330 MHz Liaison vidéo sol-train, en région parisienne
62,860 MHz Liaison vidéo sol-train, en région parisienne
68,000 à 68,460 MHz Usage militaire
68,462 à 69,250 MHz Réseaux privés
69,250 à 70,000 MHz Usage militaire
70,250 à 70,525 MHz Réseaux privés
70,525 à 70,975 MHz Usage militaire
70,975 à 71,950 MHz Réseaux privés
71,300 à 71,800 MHz Appareils faible portée non spécifiques
72,200 à 72,500 MHz Modélisme
72,500 à 73,300 MHz Réseaux privés
73,300 à 74,800 MHz Gendarmerie nationale
74,800 à 75,200 MHz Radiolocalisation aéronautique
75,200 à 77,475 MHz Réseaux privés, taxis
77,475 à 80,000 MHz Gendarmerie nationale
80,000 à 82,475 MHz Réseaux privés
82,475 à 83,000 MHz Usage militaire
83,000 à 87,300 MHz Police, pompiers, SAMU
87,300 à 87,500 MHz Radiomessagerie unilatérale : alphapage, biplus ou eurosignal
87,500 à 108,000 MHz Radiodiffusion FM bande II
108,000 à 118,000 MHz Usage militaire
111,600 à 177,900 MHz Balisage aéronautique (VOR)
118,000 à 136,000 MHz Trafic aéronautique, bande "air" ou "aviation"
137,000 à 138,000 MHz Réseaux privés
138,000 à 144,000 MHz Usage militaire
143,9875 à 144,000 MHz Fréquence réservée "vol libre"
144,000 à 146,000 MHz Trafic amateur, bande des "2 mètres"
146,000 à 156,000 MHz Trafic aéronautique
151,005 à 152,990 MHz Réseaux privés
152,000 à 152,020 MHz Radiomessagerie sur site
152,570 à 152,655 MHz Appareils faible portée non spécifiques
152,990 à 155,995 MHz Réseaux privés
154,980 à 155,180 MHz Liaisons fixes d'abonnés isolés
155,995 à 162,995 MHz Réseaux privés en dehors des côtes
156,025 à 157,425 MHz Trafic maritime et fluvial, bande "VHF marine"
160,625 à 160,950 MHz Trafic maritime et fluvial, bande "VHF marine"
161,550 à 162,025 MHz Trafic maritime et fluvial, bande "VHF marine"
162,500 à 162,525 MHz Trafic maritime et fluvial, bande "VHF marine"
164,800 à 168,900 MHz Réseaux privés
169,410 à 173,815 MHz Radiomessagerie norme ERMES
169,795 à 173,495 MHz Réseaux privés
173,500 à 174,000 MHz Police, pompiers, SAMU
174,000 à 223,000 MHz Télévision bande III
174,000 à 234,000 MHz DAB bande III
175,500 à 178,500 MHz Microphones sans fil
183,500 à 186,500 MHz Microphones sans fil
223,500 à 225,000 MHz Appareils faible portée non spécifiques jusqu'au 31/12/2005
225,000 à 400,000 MHz Trafic aéronautique militaire

EXTRA HIGH FREQUENCY (EHF)

ondes millimétriques / de 30 Ghz à 300 GHz / de 1 cm à 1 mm

31,000 à 31,300 GHz Réseaux privés
37,000 à 39,500 GHz Réseaux privés
37,884 à 38,220 GHz Liaisons vidéo transportables
39,144 à 39,480 GHz Liaisons vidéo transportables
47,000 à 47,200 GHz Trafic amateur
75,500 à 81,000 GHz Trafic amateur
76,000 à 77,000 GHz Radars anticollision pour automobiles
119,980 à 120,020 GHz Trafic amateur
142,000 à 144,000 GHz Trafic amateur
241,000 à 250,000 GHz Trafic amateur

ULTRA HIGH FREQUENCY (UHF)

ondes décimétriques / de 300 Mhz à 3000 MHz / de 1 m à 10 cm

328,005 à 355,000 MHz Trafic aéronautique
400,075 à 400,125 MHz Fréquences étalons et signaux horaires par satellite
406,000 MHz Balise ARGOS
406,100 à 408,000 MHz Réseaux privés
411,000 à 414,275 MHz Réseaux privés
414,500 à 420,000 MHz Réseaux privés
421,000 à 424,275 MHz Réseaux privés
424,500 à 430,000 MHz Réseaux privés
430,000 à 440,000 MHz Trafic amateur, bande "432"
430,000 à 434,000 MHz Radiolocalisation
433,050 à 434,790 MHz Appareils faible portée NS
440,000 à 441,500 MHz Gendarmerie Nationale
443,555 à 447,000 MHz Réseaux privés
446,495 à 446,505 MHz Télécommande et télémesure médical
453,555 à 454,495 MHz Réseaux privés
454,600 à 456,000 MHz Police, pompiers, SAMU
456,000 à 460,000 MHz Réseaux privés
464,000 à 466,000 MHz Police, pompiers, SAMU
466,000 à 470,000 MHz Réseaux privés
466,012 à 466,220 MHz Radiomessagerie
467,675 à 468,225 MHz SNCF
469,100 à 469,500 MHz EDF-GFD
470,000 à 606,000 MHz Télévision bande IV
470,000 à 830,000 MHz Microphones sans fil
614,000 à 880,000 MHz Télévision bande V
863,000 à 865,000 MHz Microphones sans fil
864,100 à 868,100 MHz Téléphones sans fils
868,000 à 868,600 MHz Appareils faible portée NS
868,600 à 868,700 MHz Alarmes
868,700 à 869,200 MHz Appareils faible portée NS
869,250 à 869,300 MHz Alarmes
869,400 à 869,650 MHz Appareils faible portée NS
869,650 à 869,700 MHz Alarmes
869,700 à 870,000 MHz Appareils faible portée NS
876,000 à 880,000 MHz Communication sol-train
890,000 à 915,000 MHz Téléphones GSM
921,000 à 925,000 MHz Communication sol-train
935,000 à 960,000 MHz Téléphones GSM
960,000 à 1215,000 MHz Aéronautique : IFF, TACAN, DME
1240,000 à 1300,000 MHz Trafic amateur
1375,500 à 1377,000 MHz Réseaux privés
1384,000 à 1400,000 MHz Systèmes de distribution téléphonique
1427,000 à 1429,000 MHz Réseaux privés
1429,000 à 1452,000 MHz Liaisons vidéo mobiles
1452,000 à 1460,000 MHz Systèmes de distribution téléphonique
1460,000 à 1484,000 MHz Liaisons vidéo mobiles
1484,000 à 1492,000 MHz Systèmes de distribution téléphonique
1492,000 à 1515,000 MHz Liaisons vidéo mobiles
1530,000 à 1544,000 MHz SMDSM ou trafic de détresse et de sécurité
1545,000 à 1555,000 MHz Correspondance publique avec station terriennes d'aéronefs
1555,000 à 1559,000 MHz Réseaux privés
1615,000 à 1626,500 MHz S-PCS
1626,500 à 1645,500 MHz SMDSM ou trafic de détresse et de sécurité
1646,500 à 1656,500 MHz Correspondance publique avec station terriennes d'aéronefs
1656,500 à 1660,500 MHz Réseaux privés
1670,000 à 1675,000 MHz Correspondance publique aéronautique sol-air TFTS
1710,000 à 1785,000 MHz Téléphones GSM1800
1800,000 à 1805,000 MHz Correspondance publique aéronautique sol-air TFTS
1805,000 à 1880,000 MHz Téléphones GSM1800
1880,000 à 1900,000 MHz Téléphones sans fil DECT
1920,000 à 1980,000 MHz Téléphones UMTS
2110,000 à 2170,000 MHz Téléphones UMTS
2220,500 à 2304,500 MHz Réseaux privés
2300,000 à 2450,000 MHz Trafic amateur
2446,000 à 2454,000 MHz Appareils faible portée non spécifiques
2446,500 à 2483,500 MHz RLAN
2454,000 à 2483,500 MHz Liaisons vidéo à l'intérieur des bâtiments
2483,500 à 2500,000 MHz S-PCS

SUPER HIGH FREQUENCY (SHF)

ondes centimétriques / de 3 Ghz à 30 GHz / de 10 cm à 1 cm

3,400 à 3,595 GHz Boucle locale radio / WiMAX
3,600 à 3,800 GHz Multipoint Multimédia Distribution System
3,800 à 4,200 GHz Réseaux privés
4,200 à 4,204 GHz Fréquences étalon et signaux horaires par satellite
5,091 à 5,250 GHz Service mobile par satellite
5,470 à 5,725 GHz Boucle locale radio / WiMAX
5,725 à 5,875 GHz Appareils faible portée non spécifiques
5,795 à 5,805 GHz Télépéage
5,925 à 6,425 GHz Réseaux privés
6,425 à 6,429 GHz Fréquences étalon et signaux horaires par satellite
6,425 à 7,110 GHz Réseaux privés
7,110 à 7,250 GHz Liaisons vidéo transportable
7,375 à 7,750 GHz Réseaux privés
7,750 à 7,890 GHz Liaisons vidéo transportable
8,025 à 8,500 GHz Liaisons de transport audiovisuel
9,880 à 9,920 GHz Détecteur de mouvement et d'alerte
10,000 à 10,500 GHz Trafic amateur
10,500 à 10,680 GHz Réseaux privés
10,570 à 10,610 GHz Détecteur de mouvement et d'alerte
10,700 à 11,700 GHz Liaisons longues distance inter-urbaines de forte capacité
12,500 à 12,750 GHz VSAT et SNG
12,750 à 13,250 GHz Réseaux privés
13,750 à 14,000 GHz Réseaux privés
14,000 à 14,500 GHz VSAT et SNG
15,250 à 15,350 GHz Réseaux privés
15,430 à 15,630 GHz Réseaux privés
17,300 à 18,400 GHz Connexion aux satellites de radiodiffusion
17,700 à 19,700 GHz Réseaux privés
21,200 à 21,400 GHz Liaisons de transport audiovisuel
21,413 à 21,581 GHz Liaisons vidéo transportables
21,600 à 21,800 GHz Liaisons de transport audiovisuel
21,805 à 21,973 GHz Liaisons vidéo transportables
22,000 à 22,500 GHz Réseaux privés
22,500 à 23,500 GHz Réseaux privés
23,500 à 23,600 GHz Liaisons vidéo de réseaux indépendants
24,000 à 24,050 GHz Trafic amateur
24,075 à 24,175 GHz Détecteurs de mouvement et d'alerte
24,549 à 24,997 GHz Boucle locale radio
24,997 à 25,249 GHz Réseaux privés
25,557 à 26,005 GHz Boucle locale radio

 

 

De F4HTZ.

logos F4HTZ Passion Radio

ecouter issEcouter L'ISS

the swling posteSWLingPost

sstv pasSSTVPAS

MWlistMWlist.org

Chaine Youtube dédiée à l'écoute du spectre des fréquences radio