Réglementation - Le cours

Préparation à la licence radioamateur

Index de l'article

bandes radioamateurs

Le radioamateurisme est un hobby passionnant permettant à des personnes désireuses de comprendre le comment et le pourquoi des communications par radio, de pratiquer sur des fréquences qui leurs sont réservées pour établir des contacts avec d'autres radioamateurs. Donc, un radioamateur pratique la radio d'amateur.

Nous allons voir ici les fréquences qui sont allouées aux radioamateurs et comment elles sont partagées tout autour du globe.

26 bandes attribuées

Les 26 bandes attribuées sont issues des textes suivants :

• décision ARCEP 12-1241 (annexe 1 de la décision)
• modifiée par la décision ARCEP 13-1515 portant sur l’attribution de la bande des 472 kHz et modifiant les « bandes satellites » 435-438 MHz.
• arrêté du 30/01/09 pour les CTOM non gérés par l’ARCEP
• arrêté relatif au tableau national de répartition des bandes de fréquences "TNRBF" signé par le Premier Ministre.
• Le document complet est disponible gratuitement au format PDF sur le site de l’ANFR (284 pages pour la version du 7/6/18).
• Lors de la CMR-15, la bande 5.351,5-5.366,5 kHz a été attribuée. Le TNRBF a été mis à jour mais tant qu’une décision ARCEP n’est pas publiée, toute émission sur cette bande est interdite.

• extrait d’un courrier de l’Arcep reçu par les associations en mai 2015 :
Les évolutions attendues de la bande 2,3 GHz [coexistence difficile entre les stations de radioamateur et le service mobile] sont susceptibles de conduire à limiter, pour tout ou partie, son utilisation par les radioamateurs. Je vous serais reconnaissante de bien vouloir commencer à sensibiliser vos membres, afin de les préparer au mieux à ces futures évolutions.

• Tous ces documents trouvent leur origine dans le RR édité par l’UIT.

 

3 régions

• Le globe terrestre est découpé en 3 régions définies par l’article S5 du RR. Les régions ont chacune leur propre plan de bande.

 

itu zones rouge de f4htzCarte des régions radioamateurs

 

• L’UIT définit des services utilisateurs et distingue le service amateur (AMA) du service amateur par satellite (AMS).
• si un service n’est pas primaire, il est noté en minuscule (ex : ama)
• il existe trois services par satellite : ams, amt (T>E) et ame (E>T)

 

Le statut des bandes - règles et priorités

Présentation du RR

Voici sous quelle forme vous allez trouver les informations dans le RR (dans le RR, tout est blanc, il n'y a pas de couleurs).

Exemple avec la bande 144-148 MHz

tableau du rr f4htz

 

 

 

Voici maintenant l'ensemble des fréquences allouées aux radioamateurs. Ces informations sont tirées du TNRBF. Pour l'examen, les questions portent essentiellement sur les fréquences qui se trouvent dans le cadre rouge.

 

tnrbf f4htz

 

Le statut des bandes détermine les "règles de priorité vis-à-vis des autres services de radiocommunications, établies conformément aux dispositions du TNRBF" (§3 du préambule de la décision 12-1241) :

A - Attribution à titre primaire au sens du RR (disposition S5-25)

B - Attribution à titre primaire au sens du RR, en partage avec d'autres services de radiocommunications primaires, autres que le service d’amateur par satellite, selon le principe de l’égalité des droits, (disposition 4.8 du RR qui prévoit que "le service [à égalité de droits] ne doit pas causer de brouillage préjudiciable et ne peut pas prétendre à la protection contre les brouillages préjudiciables causés par un autre service")

C - Attribution à titre secondaire au sens du RR. Les stations radioélectriques du service d’amateur ne doivent pas causer de brouillage préjudiciable aux stations d’un service primaire et ne peuvent pas prétendre à la protection contre les brouillages préjudiciables causés par ces stations conformément au RR (dispositions S5-28 à S5-31) qui prévoit que "les stations d’un service secondaire (…) ont le droit à la protection contre les brouillages préjudiciables causées par les stations de ce service (…) ou des autres services secondaires"

D - Attribution à titre secondaire au sens du RR, et bénéficiant d’une attribution à titre primaire en application des dispositions du TNRBF. Les stations radioélectriques du service d’amateur ne doivent pas causer de brouillage préjudiciable aux stations étrangères d’un service primaire et ne peuvent pas prétendre à la protection contre les brouillages préjudiciables causés par ces stations.

 

Commentaires sur certaines bandes

• 1 - La puissance rayonnée maximale des stations utilisant les bandes 135,7-137,8 kHz et 472-479 kHz ne se mesure pas en puissance en crête maximale à la sortie de l’émetteur mais en Puissance Isotrope Rayonnée Equivalente (PIRE). Sur ces bandes, la puissance est limitée à 1 watt PIRE et les stations opérant sur ces bandes ne doivent pas causer de brouillage préjudiciable aux stations du service de radionavigation (dispositions S5.67A et S5.80A du RR).

• 2 - Le Ministre de la défense peut utiliser ces bandes pour des « besoins intermittents avec une puissance rayonnée maximale de 12 dBW », soit environ 15 watts PAR pour son service mobile en statut secondaire (note F17 du TNRBF). De plus, la Défense utilise la bande 137-173,5 MHz pour l’exploitation de « bouées acoustiques en mer » (note F35 du TNRBF, juin 2013).

• 3 - Le service d'amateur par satellite peut fonctionner à condition qu'il n'en résulte pas de brouillage préjudiciable aux autres services utilisateurs. Dans ces bandes, tout brouillage préjudiciable causé par les émissions d'un satellite doit être immédiatement éliminé (disposition S5-282 du RR).

• 4 - Aux Antilles et en Guyane, le service d’amateur n'est pas autorisé dans la sousbande 433,75 - 434,25 MHz (note F40 du TNRBF).

• 5 - La bande 81 - 81,5 GHz n’est pas citée dans le TNRBF mais est ouverte au trafic conformément à la disposition S5.561A (note F135b du TNRBF).

• 6 - La note F7 du TNRBF permet l’attribution de la bande des 160 mètres de 1.810 à 1.830 kHz avec un statut primaire en partage (statut B) en Polynésie Française. Toutefois, tant qu’un arrêté modifiant celui du 30/01/09 n’aura pas été publié au JO, toute émission reste interdite en région 3 de 1.810 à 1.830 kHz.

  

 

A retenir

• l’étendue des régions UIT
• connaitre la région UIT des DROM/CTOM français
• les limites de bandes
• les largeurs de bandes
• attention aux pièges kHz / MHz, bien lire la question posée et les réponses proposées
• la connaissance de la longueur d’onde d’une bande
• exemple : « quelles sont les limites de la bande des 2 mètres ? »
• le statut des bandes
• lettre du statut (A, B, C, D) telle que définie dans la décision ARCEP
• nom du statut (primaire, égalité de droits, secondaire, dérogatoire)
• les bandes satellites : limites, largeurs, statut et sens (T<>E ; T>E ; E>T)


• Peu de questions (impasse à prévoir ?) sur :
• les bandes au-dessus de 1300 MHz (bandes SHF et EHF, 2ème tableau)
• les bandes autorisées en région 2 et 3

 

logos F4HTZ Passion Radio

 

C'est leur truc : les radio-amateurs / France 3 Bourgogne-Franche-Comté / 07-12-2018

 

ITU INTERVIEWS @ TDAG: Hans Zimmermann, International Amateur Radio Union (IARU)/ 29-06-2012

 

Installation d'une antenne TH3 Hygain chez f4htz / 09-06-2017